Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Rebelote… le casse-tête nommé « inspecteurs»

A force de poser des questions et des interrogations idiotes je crois que je suis réellement idiot. Alors idiot pour idiot voilà encore une nouvelle question bête pour éviter un rabâchage.

Comment comprendre la stratégie du Ministère relative à l’ouverture des concours pour le recrutement des inspecteurs principaux et généraux ?

Comment comprendre quand on n’a que trois inspecteurs principaux sur le terrain. Trois seulement, rien que trois, trois en tout et pour tout !

Le dernier concours a vu la réussite de quatre principaux, dont deux qui sont partis à la retraite (et qui étaient en réalité à la retraite quand on les a gratifié, mais jouissant du bonus de prolongation, ils étaient peut être irremplaçables… les bienheureux !), les deux autres (un commissaire régional, et l’autre un sous-directeur) ont bénéficié de la promotion pour services rendus, parce que le barème et les critères étaient là pour garantir le semblant de légalité. Donc, sur le terrain, rien que trois inspecteurs principaux, l’opération arithmétique trois plus quatre a donné trois comme résultat.

Mais bon, tout le monde m’a assuré que c’est la règle du jeu. Bien, très bien même, du moment qu’il y a règle on doit s’y conformer.

Mais comment comprendre quand les concours pour les inspecteurs généraux se succèdent, et que bientôt on va se retrouver avec quatre généraux qui bien sûr ne seront pas sur le terrain. Ajouté à cela deux concours, coup sur coup pour les inspecteurs « tout courts », ce qui a enrichi le staff de vingt-trois nouveaux.

Alors si je ne m’embrouille pas, et si j’ai bien compris et surtout bien compté, on a rajouté « en bas » et en « haut » (toutes mes excuses Messieurs) et l’entre deux a été en un premier temps considéré comme gratification entre amis, et dans un deuxième temps complètement gauchi.

Mais comment trouver une logique à tout cela ? Je suis sûr qu’on va me rétorquer qu’il s’agit de quota ! La belle excuse ! On va se retrouver avec une soixantaine d’inspecteurs, un seul inspecteur principal (sur les trois il va y avoir certainement deux qui vont sauter le pas) et des inspecteurs généraux (on ne peut pas prévoir sur les quatre s’il y aura quelqu’un sur le terrain). Je m’excuse je ne peux traduire cela ni en équation, ni en opération arithmétique, trop fort pour moi.

Alors de quel « quota » Messieurs vous parlez ?

RELIRE CE DERAPAGE avec ce lien



08/07/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres