Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Les modes passent et ne laissent aucune trace (1ère partie)

2015-01-30 17-09-47.JPG
Depuis déjà des décennies, dans le domaine de l’animation socioculturelle, et avec du recul, on est tenté de dire qu’un certain “errements” a caractérisé une époque où plus rien n’est clair. Ni les rôles et fonctions des personnes ni celui des espaces et institutions. Ce qui a fait qu’on a assisté au fil des années à l’émergence de “Modes” lancées par la Direction générale comme orientations de “travail” et exécutées par les animateurs sans que à chaque fois une stratégie claire n’est tracée.

Il y'a eu la mode des quatre espaces, morte-née mais personne n'osait avouer l'échec.une mode qui a été trainée comme un boulet lourd de «mensonges». Puis, un nouveau trait de génie. Avec la «révolution» est apparu le “journalisme citoyen”. Eurêka on a trouvé ! Donc on investi. Et dans la foulée, nouvelle trouvaille «radio web», ça sonne bien. Mais l'impatience est toujours la ... Faut passer à une nouvelle mode et surtout suivre le courant et être «IN» alors «le développement humain» a détrôné tout et s'est érigé comme «LA» solution de tous les problèmes. Tout le monde s'y met juste des formations couronnées de très beaux tableaux d'honneur.
Arrive 2015. Et comme il ne peut venir les «mains vides», nouvelle «mode» prisée par tout le monde, avec deux termes magiques «planification» et «stratégie». On monte ici de quelques crans.



10/02/2015
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres