Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Comment faire d’une « Simple » Excursion tout un projet d’animation.

 

Les excursions comme activité au sein des institutions de jeunesses sont très importantes de par leurs apports culturels et loisirs. Elles permettent « La Découverte » ou même « Redécouverte » de lieux, sites, villes, de modes de vies, de coutumes, etc. Donc c’est une excellente ouverture pour les jeunes surtout que tout se passe en groupe ce qui favorise les échanges, la communication, l’expression.

Seulement, cette activité, aussi importante soit-elle, reste dans son exécution, très primaire et limitée dans ses apports. La destination est décidée par le Directeur de la maison des jeunes et dans le meilleur des cas par le groupe d’animateurs, la date et ainsi que le programme aussi sont décidés en « aparté ». Les jeunes sont exclus. Ensuite, une affiche est réalisée par un animateur ou dans les meilleurs des cas par UN jeune et est seule source d’information.

En partant des caractéristiques spécifiques d’une Excursion, je propose une approche pour faire « exploser » cette activité en la rendant tout un projet d’animation qui peut durer longtemps avec toute une multitude d’ateliers et surtout qui implique les jeunes à tous les niveaux de réalisation. En plus du fait que cela peut contribuer à améliorer l’image de marque de l’institution.

L’essentiel de la démarche est que toutes les activités possibles et imaginables peuvent être mise en place sous forme d’ateliers, que toutes ces activités inter-réagissent par récupération des productions des uns et des autres, engendrant une dynamique de créations, d’échanges, de partages, exploitant les compétences des uns et des autres.

Et pour éviter une littérature qui peut devenir confuse pour la saisie de l’idée, je développe ma proposition sous forme de « carte heuristique ».

 

 

La phase de préparation a pour buts :

  • De faire participer les jeunes en les impliquant à fond dans le projet
  • Exploiter tous les potentiels
  • Mettre en place une dynamique qui peut se répercuter sur toute l’institution en dehors même du projet.
  • Assurer la meilleure publicité possible et de l’excursion en elle-même et de l’institution
  • Préparer les participants à l’excursion pour des découvertes plus « pointue »
  • Inculquer indirectement aux jeunes l’avantage de la planification, et de la recherche

 

 

La Phase Exécution est la phase de première concrétisation de toutes les préparations, du passage du « virtuel au réel », puis c’est la phase de la convivialité. Celle « offerte » par le bus le long du trajet, par la découverte de la ville en groupe, et par le déjeuner, aussi en groupe, excellentes occasions de communication et de tout ce qui s’en suit.

 

La Phase exploitation est très importante puisqu’elle va permettre aux jeunes de récupérer tout ce qui a été réalisé (photos, vidéos, etc.) et de réfléchir à leurs ré-exploitations possibles et ainsi prolonger le projet par de nouveaux ateliers et de nouvelles productions.

 

 

Il est bien entendu qu’il ne s’agit là que d’une proposition, d’un ensemble d’idées pour faire évoluer une simple action (d’une journée ou deux, avec une ou deux activités), en un projet d’animation avec des possibilités infinis d’activités et d’ateliers autorisant des objectifs pédagogiques aussi nombreux que variés.



06/01/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres