Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Une Idée, Un Exemple de Projet d’institution (1ère Partie)

Brin d’histoire

En 1982-83, l’Unité Pédagogique d’Audiovisuel (Eh oui, il y avait une Unité qui s’occupait de la promotion des activités audiovisuelles dans les maisons des jeunes, formation des animateurs, équipement des clubs, mise en place de programmes, etc.) a expérimenté un projet que nous avons intitulé « La vidéo correspondance ».

Il s’agissait de mettre en place un réseau de correspondance basé sur la cassette vidéo. Chaque club d’audiovisuel est tenu de réaliser des documentaires, clips ou stops avec objectifs de faire connaitre la région, l’institution, ou autres pratiques culturelles spécifiques. Ces réalisations sont envoyées à l’Unité qui assure la duplication des cassettes et leur envoi aux autres clubs du réseau.

Les institutions qui reçoivent les réalisations sont tenues de les projeter pour les jeunes et de remplir une fiche de projection qui servirait de « feedback » au club réalisateur. Les fiches indiquaient le nombre de projections du document, le nombre des jeunes qui l’ont vu, s’il y à eu débat ou non, et des observations, qu’elles soient techniques ou autres.

Ce projet a créé pendant un certain temps, une réelle dynamique dans les clubs d’audiovisuels. Seulement l’expérience n’a duré qu’une seule année pour différentes raisons :

  • Le nombre des institutions équipées était très réduit.
  • Le coût des cassettes vidéos était élevé
  • Le temps de réalisation était assez long, faute de matériel de montage adéquat.
  • La duplication était onéreuse et diminuait la qualité du produit.
  • Le temps pris par la duplication, l’envoi et le retour du feedback était trop long.

18-09-2013 22-16-52.png

 

 Introduction. L’Idée du projet

C’est en partant de cette action que j’ai expérimenté il y a de ça 30 ans et en la reprenant dans ses grandes lignes mais en introduisant le numérique et l’internet que je vous propose un exemple de Projet d’institution facile à mettre en œuvre, qui ne coûte absolument rien, et qui autorise toute une multitude d’objectifs aussi divers qu’importants.

Il est à noter d’ores et déjà, que cette fois l’idée ou plutôt le projet lui-même serait expliqué dans ses moindres détails pour faciliter sa mise en application.  Donc vous aurez à toute une série d’articles que je publierai au fur et à mesure :

  • L’idée
  • Les objectifs
  • La réalisation et ses étapes
  • Le matériel et les logiciels
  • Les manipulations
  • Des tutoriels (pour le comment technique )
  • Des documents supports

 

L’Idée

En partant des données suivantes :

  • La notion de « Projet d’institution » est mal perçue et assez confuse au vu de ce qui se fait dans nos institutions. Souvent, de simples manifestations sont supposées des projets et acceptées comme tel par tous les acteurs du domaine. Alors que le projet se défini comme un ensemble d’activités très variées qui s’étalent dans le temps, qui impliquent toute l’institution (espaces, animateurs, jeunes), son environnement, ses partenaires sociaux et il (le projet) se caractérise par des « prolongements » des activités toutes pratiquées sous forme d’ateliers (qui se font et se défont en fonction de l’évolution du projet et des résultats des évaluations intermédiaires). Un projet d’animation a un début mais pas de fin, la « concrétisation » (chère à nos animateurs) se fait au quotidien, à chaque étape.
  • Toutes les maisons de jeunes sont équipées en ordinateurs (même s’ils ne sont pas trop performant ou réduits dans leurs nombres), en appareils photos, et même certaines ont des caméras vidéos.
  • Pratiquement tous les jeunes et les animateurs possèdent des téléphones portables équipés d’appareils photos et pouvant filmer des séquences vidéos.
  • Pratiquement toutes les maisons de jeunes sont connectées à l’Internet, même si le débit n’est pas important.
  • Toutes les maisons des jeunes ont des quantités énormes de photos des activités, de l’espace, de manifestations, etc.

Nous allons mettre en place un projet d’animation qui peut durer « une éternité », qui inclurait toutes les activités d’une institution, tous les animateurs, tous les partenaires sociaux, l’environnement de l’institution, la localité ou la ville, puis le gouvernorat puis le pays en entier.

Il s’agit de reprendre l’idée (citée plus haut) de « Vidéo correspondance ». Chaque institution sera amenée à produire de courts documents photos/diaporamas/vidéos, sous forme de documentaires ou clips, ou spots publicitaires, ou encore fictions, avec comme premiers objectifs :

  • Faire connaître l’institution (Fonctions et rôles, espaces, activités, etc.)
  • Faire connaitre la localité, la ville, la région (caractéristiques, pratiques culturelles (gastronomie, habits, musique, …) etc.

Ensuite grâce aux réseaux sociaux, et au réseau que se créera l’institution, toutes les productions seraient publiées et diffusées sur l’internet.

L’essentiel étant de d’échanger, de partager et de communiquer, dans un premier temps avec les autres institutions.

[Une remarque importante, le projet n’est pas « informatique », il inclura toute les activités de l’institution et beaucoup d’autres qui s’imposeront au fur et à mesure que le projet se concrétise.

Ce premier article est simplement introductif. Avec ceux qui suivront et qui expliciteront les objectifs et les étapes, l’idée sera encore plus claire]



18/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres