Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Je CrOiS en l’Animateur ! Libérez le !

question_01.JPG
Personnellement j’ai toujours cru en l’animateur. Il est le seul à pouvoir changer les choses et à donner à ce domaine la place qu’il mérite.

Le problème c’est que le système fait de lui un FONCTIONNAIRE et obstrue son côté PEDAGOGUE, créateur, initiateur. Le “système” avec son organisation administrative, avec ses contraintes liées à l’emploi du temps, au programmes, avec la relation toujours ambigüe avec l’inspecteur, et tout ce qui compose le commissariat régional aliène l’animateur et le cloitre dans un “environnement “ très contraignant.

Le “système” protège son hémogénie au dépend de la liberté de l’animateur. Et le résultat est contraire à tout ce que l’on peut attendre du pivot de l’animation socioculturelle.

Malheureusement l’animateur “joue le jeu” et ses soucis majeurs  sont les cahiers, les fiches, les visites de l’inspecteur, la grille des notes, il en arrive même à oublier ses droits. Droits à la formation, droit à l’assistance de l’inspecteur, etc.

 

 

Libérez l’animateur, aménagez lui son espace “pédagogique” et beaucoup de problèmes seront résolus d’un coup. en ne le faisant pas, le “système” perd des compétences et toute chance de faire évoluer le domaine ou de résoudre ses problèmes majeurs.

question_02.JPG
Il faut croire en les compétences de l’animateur et l’aider à les développer en lui permettant de mettre ses idées, ses “rêves” en pratique, en l’accompagnant et non en le surveillant, en l’assistant et non en lui dictant des “ordres”, en l’écoutant et non en lui radotant des discours mille fois ressassés.



17/09/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres