Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Hors Champ, L'Animation Socioculturelle en Tunisie

Cinquantenaire des Maisons des jeunes.

L’occasion est excellente pour rehausser l’image des institutions de jeunesse, seulement il est absolument obligatoire de rompre avec les “habitudes”, et les petites manifestations régionales qui se distinguaient par leur amateurisme et ne touchaient que très peu de gens.

Donc, il est impératif de penser “grand” avec des objectifs importants, comme donner une nouvelle image des maisons des jeunes, rappeler leur existence et leur importance, marquer un renouveau conforme aux évolutions de la société tunisienne, etc.

N’étant jamais écouté quand il s’agit de penser de grandes manifestations, je vais m’autoriser quand même quelques suggestions, qui même si elles ne sont pas prises en considération, peuvent susciter de nouvelles idées.

La règle est de penser “grand”, donc ne pas penser région mais district en partant des quatre premières grandes maisons de jeunes, à savoir Radès, Sousse, Sfax et Bizerte qui seront les centres des manifestations.

  • Rapidement organiser deux concours nationaux, un concours d’affiche (affiche du cinquantenaire), et de spots publicitaires. Cela permettra de baliser déjà l’évènement, de le lancer sur le plan national, puis de faire participer toutes les institutions et enfin d’obtenir une multitude d’affiches qui peuvent étoffer des expositions qui se dérouleront lors des manifestations. Les spots publicitaires peuvent tous être projetés aussi.

L’affiche et le spot gagnants seront bien sûr récompensés, et tirés à des milliers d’exemplaires qui seront envoyer à toutes les institutions en rapport avec le domaines (les maisons des jeunes, les clubs d’enfants, les maisons de cultures, les lycées, les instituts, les administrations régionales et nationales, etc.).

Ainsi le problème de l’information sera en partie réglé. L’information sera complétée par les médias nationaux (journaux, télévisions, et radios).

Ensuite pour la manifestation proprement dite, elle doit se déroulé pendant au moins cinq jours., avec comme conditions :

Une grande scène professionnelle implantée au centre de l’institution, avec un éclairage et sonorisation aussi, professionnels. Il sera très judicieux d’avoir comme fond de scène un écran géant.

Pour le programme proprement dit, je pense à (quelques petites idées):

  • Une nuit non-stop avec des groupes de musiques Rap.
  • Une après-midi ou soirées, animées par les spots publicitaires réalisés par les jeunes.
  • Projection d’extraits d’entretiens vidéo réalisés avec des personnes qui ont fréquenté la maison des jeunes dans leurs jeunesses.
  • Exposition de toutes les affiches réalisées (comme expliqué plus haut), accompagnant des photos anciennes de l’institution.
  • Il sera intéressant de profiter de l’occasion pour lancer des projets régionaux comme la créations de sites internet, de radiowebs, de journaux numériques en instaurant des ateliers permanents tout le long de la manifestation.
  • Des soirées son et lumières peuvent être programmées agrémentées par des feux d’artifices.

Voilà, il s’agit tout simplement de donner quelques idées pour ouvrir d’autres voies qui feront sortir ce cinquantenaire d’un amateurisme certain s’il est pensé comme “l’habitude” le veut.



16/10/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres